L’exploitation des premières sociétés au PLM ,V.Moléro-Séon,T.Durantin,F.Lardon,n°15,juin 2002,19 pages

Cet article retrace le la création et les conditions d’exploitation des chemins de fer dans notre région. Les auteurs évoquent :

– la création des lignes  Lyon- Saint-Étienne (compagnie Seguin) et Saint-Étienne -Roanne (compagnie des chemins de fer de la Loire) dans les années 1830, les difficultés financières rencontrées, les concentrations successives : absorption en 1853 par la compagnie des chemins de fer  Rhône et Loire, puis par la compagnie de Grand central entre 1854 et 1857 et  par le PLM après 1857

– la création dans la Loire et dans la proche région de nouvelles lignes dans la seconde moitié du XIXe siècle, en particulier sous l’impulsion du plan Freyssinet (1878) mais aussi la création de trams pour les courtes distance utilisant successivement la traction de chevaux, puis la vapeur, enfin l’électricité.

– il détaille l’histoire de la création de  » la galoche » nom donné au train qui reliait Saint-Héand à Pelussin en passant par Saint-Étienne, la Talaudière, Saint-Chamond, Saint-Paul en jarez, créé au début du XXe siècle

-les relations ont entre le chemin de fer et la ville de Rive de Gier, la position des élus qu’au moment de la création, son impact sur l’emploi et l’économie locale (baisse du trafic sur le canal de Givors, chômage des crocheteurs…  ; la ville après la création de PLM ne sera plus qu’un point secondaire sur une annexe de la grande voie qui relie Paris à la Méditerranée

– enfin l’article constate qu’après 180 ans d’existence et malgré diverses ces améliorations les TGV circulent toujours sur cette ligne historique dans la vallée du Gier, mais a vitesse très réduite.

Publicités

Les commentaires sont fermés.